RSF pue de la gueule (bis)

Je reviens sur RSF (1) pour vous signaler une interview de Maxime Vivas, romancier bien noté jusqu’au jour où cet écrivain prometteur a eu l’idée d’écrire « La face cachée de Reporters Sans Frontières »  qui est une deux grandes sources de contre-information sur cette organisation financée en sous-main par la CIA (2), notamment au travers des organisations anti-castristes et de la NED.

Il nous raconte l’omerta qu’il a subie du fait de cette organisation au puissant carnet d’adresse. Toutes les pérégrinations, pièges, muselages.

Et puis le renversement de situation qui a abouti au départ de l’homme fort de RSF, Robert Menard, vers le Qatar suite à la gaffe du boycottage des JO chinois.

——————-

(1) Le premier article de Cocyec sur ce sujet est paru ici le 11 octobre. Fait bon sous la pierre?

(2) Les cotisations des membres représentent 2% de ses moyens financiers. Voir le bouquin de Maxime Vivas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *