Visibles ?

Il y a quelques soirs, je discutais avec une amie des risques que courent nos ados à se révèler dans les de socialisation à la Facebook et autres MSN en posant gravement la question du paradoxe de la vie privée.

Et voilà que je trouve ceci: http://www.internetactu.net/2008/09/05/facebook-edvige-les-rapprochements-hasardeux/ qui nous parle certes de la manie du fichage qui saisit le sarkozysme mais surtout de la façon dont une nouvelle façon de définir sa vie privée se fait jour: « Et si, à l’époque des réseaux, l’enjeu était de passer d’une approche de la vie privée conçue comme une sorte de village gaulois – entouré de prédateurs, bien protégé, mais qui n’envisage pas de déborder de ses propres frontières – à la tête de pont, que l’on défend certes, mais qui sert d’abord à se projeter vers l’avant ? (…) Au lieu de les pousser à se cacher, ces dispositifs aideraient par exemple les individus à négocier ce qu’ils vont laisser savoir d’eux-mêmes (et en échange de quoi) »

Bon ben, je vous laisse lire, hein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *