La 5e colonne

Comme maintenant à chaque grève de la SCNF, les « ministères de la loi et l’ordre » français découvrent des saboteurs, les arrêtent à grand fracas avant de les relâcher discrètement, manquant ainsi d’ailleurs l’occasion de démontrer la clémence suspecte des juges qu’il serait urgent de mettre au pas aux ordres.

Le cas de cette fois-ci serait hilarant s’il n’impliquait que des gens sont en prison et vous est expliqué de manière détaillée et sur un ton un peu ironique chez Article 11.

Et une très belle illustration, dans les deux sens du mots, de la manipulation peut être vue sur le site anti-fasciste Reflex. Encore un exploit à porter à la presse PPA, c’est à dire 85% de la merdre que moulent les grands groupes médiatique du Monde à TF1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *