Le journalisme en (trop) accéléré

La RTBF se fend d’un article sur le prix des télé-communications belges le prix des télé-communications belges qui seraient « dans la moyenne européenne » dit-il en répondant à sa propre question. Non, vraiment ?

Le document de l’IBPT proposé par l’auteur, Maxime Paquay, dit exactement le contraire de leurs conclusions communes : « s’il on regarde l’ensemble ‘…) la Belgique est en fait dans la moyenne. » Or le pdf de l’ibpt dit « téléphonie mobile (postpaid) (…) la Belgique perd en compétitivité, parce que le niveau des prix des pays voisins a quant à lui continué à diminuer ».

Certes, pour  « les clients prepaid (…) la Belgique conserve sa position moyenne » mais pour l’internet mobile « si l’on observe la position de la Belgique par rapport à celle de ses pays voisins, l’on constate que la Belgique est encore relativement chère ». Le quadruple play : « la Belgique était plus compétitive l’année passée, lorsqu’elle se profilait comme plutôt bon marché », « le triple play en Belgique reste en moyenne cher par rapport aux pays voisins (avant-dernière ou dernière place) ».

L’autre source, « killmybill », dit bien que nous sommes moyens mais moins cher que le Lxbg et l’Allemagne dont les pouvoirs d’achat sont autrement plus élevés. Au surplus, là aussi, les conclusion contredisent leurs propres graphes.

Le tout alors que la Belgique est à peu près le pays à la forte densité de population d’Europe et donc que le coût d’infrastructure par rapport à la population à atteindre y est un des meilleurs au monde. Nous devrions donc avoir le meilleur prix, non ?

En conclusion, on croirait un communiqué de relations publiques de Belgacom contre le mise en place d’un 4e opérateur. Tiens, justement au moment où l’on parle de plan (a)social chez ce même Belgacom. « Vous avez dit bizarre, comme c’est étrange » pour paraphraser Louis Jouvet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *