Quelques errements du « Journalisme Libre » ces jours-ci.

Certain d’entre nous ont tenté de choisir leur vote lors des dernières élections avec le test électoral promu par la RTBF. Comme d’autres l’ont constaté, il était très difficile si pas impossible d’obtenir le conseil « votez pour le PTB » quelles que soit les réponses fournies. Manipulation volontaire de la RTBF ? On sait qu’il y a dans la grande maison des comptes à régler avec le PTB mais c’était un peu gros quand même. Alors ?

La mèche vient d’être vendue à une autre occasion et elle est tout simple: pour éviter de se fatiguer à relever les prises de positions des partis lors de divers votes-clés aux Parlements fédéral, communautaire et régional, les « journalistes » de la rtbf (tout en minuscule) ont demandé aux partis eux-même de se définir à coup de déclarations pré-électorales. Les promesses électorales n’engageant que ceux qui y croient, nous pouvons ainsi voir le PS au moins autant à gauche que le PTB en matière socio-économique (sic) et avec à peine moins de crédit au niveau sociétal.

Quand vous aurez cessé de ricaner à gorge déployée, vous aurez compris pourquoi la population n’accorde pas plus de crédibilité aux « journalistes officiels » qu’à Facebook & C°. Ce qui est presque dommage quand on voit à quel point ce que vous voyez sur ce vous voyez chez les G A F A M (infographie) (via SebSauvage) est manipulé des algorithmes totalement opaques voire même discrètement interdit pour peu que vous dérangiez vraiment, comme je vous l’ai déjà signalé.

Le dernier article de Jonathan Cooke (original en anglais) sur l’affaire contre Julian Assange (traduit) nous montre à quel point tous ces médias se ressemblent dans leur nullité, leurs mensonges à répétition, leur obséquiosité à l’égard du pouvoir.

Hélas, ça ne se limite pas à Assange. Un tout récent « oubli »: le Honduras (vu par RT) et d’autres pays de l’Amérique Latine en révoltes. Ce que disent les médias occidentaux à ces sujets : . Oui, « blanc » car il n’y a RIEN. Depuis des mois, de nombreuses manifestations font suites à d’interminables listes de victimes de la société civile en Colombie et ailleurs. Et… rien de rien ou presque: un articulet de temps en temps sans contexte ni même compilation des faits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *