Vive la Reine, mort aux pauvres.

« La petite reine nous apportera un espace harmonieux, égalitaire et partagé »(sic)… entre personnes habitant près de leur travail, donc sans les banlieusards et les campagnards. ET PUIS entre gens en bonne santé physique donc sans les « vieux », les malades, les handicapés. ET PUIS entre cadres et intellos, sans les épuisés de la chaîne, du « bâtiment » comme des autres travaux physiques. ET PUIS sans tout ceux qui n’ont pas bénéficié de l’héritage social et financier pour habiter en ville ou qui ont besoin d’espace pour leurs enfants ET PUIS sans ceux qui n’ont pas les moyens de la petite distribution écolo ou des commandes via Internet voire Uber. « Uber » qui devront rentrer en banlieue.. 20 bornes de nuit à vélo après vous avoir apporté votre resto-à-domicile *_*

Ce n’est pas tant le vélo qui nous sauvera tous que des transports en commun abondants, réguliers, gratuits et 24/7. 24 heures par jour et tous les jours parce que les loisirs mais aussi l’embauche à 05:00 du matin, les « 3 huit » ouvriers et hospitaliers, etc.. Et gratuits parce que la « taxe RER » payée par les banlieusards est scandaleuse d’injustice sociale.

Ça, c’est une réponse pour tous, vraiment tous. Pas seulement pour la petite élite auto-proclamée qui se partage les médias avec le 1% puis part en vacances à la découverte des cultures « typiques » dans des avions subsidiés par tous pendant que nous « polluons » les routes embouteillées parce qu’il a bien fallu avoir une vieille grande voiture pour emmener AUSSI Mamie et l’enfant handicapé en vacances.

Une réflexion sur « Vive la Reine, mort aux pauvres. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *