Caitlin Johnstone écrit sur les manipulateurs pervers

Les manipulateurs ne peuvent que projeter. Ils n’ont pas l’imagination ou l’empathie nécessaires pour créer quelque chose de toutes pièces à dire sur vous, ce qui est génial car tout ce que vous avez à faire, c’est d’écouter attentivement ce qu’ils disent des autres en sachant qu’ils ne font que se raconter à eux-mêmes.

Pour pouvoir dire quelque chose de vrai et de significatif sur le caractère de quelqu’un d’autre, vous devez avoir la capacité de vous pencher avec empathie pour le comprendre. Les personnes qui ont passé leur vie à manipuler les autres plutôt qu’à travailler avec eux n’ont pas d’empathie.

Il est bon de le savoir aussi à votre sujet. Si vous êtes coincé à haïr quelqu’un et que vous savez que c’est mesquin et que cela ne vous aide pas, essayez d’inverser ce que vous voyez en lui et voyez si ce n’est pas simplement quelque chose que vous faites aussi, quelque chose qui a besoin d’être vu, aimé, écouté et abandonné.

Ces choses sont cependant sournoises. Il est évident qu’elles ne vont pas se manifester en vous de la même manière que vous les détestez chez les autres, sinon vous verriez immédiatement votre propre hypocrisie. Il faudra un peu de doigté et beaucoup d’amour pour les faire sortir. Assurez-vous que vous vous sentez en sécurité et faites-le par vous-même. Puis, lorsque vous vous sentez à l’aise, identifiez ce que vous soupçonnez être la motivation principale du comportement que vous voyez chez la personne que vous détestez. Il suffit ensuite d’être honnête avec vous-même pour savoir si cela vous motive parfois.

Soyez vraiment enjoué et doux à ce sujet. La plupart du temps, c’est tout ce qu’il faut. Juste un « Ah, oui, je fais ça », et c’est généralement suffisant pour arrêter votre réactivité. Même si vous recommencez, vous vous observerez de plus près et recueillerez davantage de données. Une fois que vous l’aurez bien vu, il partira de lui-même. Et vous pouvez continuer à détester cette personne, c’est cool, mais ce sont ces types d’hypocrisies que nous nous cachons à nous-mêmes qui causent beaucoup de détresse psychologique et vous empêchent de vous voir et de voir le monde tel qu’il est, et non à travers un voile de dissociation et de haine de soi.

Si vous avez cherché et cherché et que vous ne l’avez toujours pas trouvé, c’est très bien. Certaines personnes ne sont vraiment que des connards et elles ont besoin de se réveiller, cela n’a rien à voir avec vous. Cela vaut toujours la peine de faire un travail sur soi d’abord. Vous êtes le seul trou du cul que vous pouvez réellement changer.

Traduit par John V. Doe avec l’aide de DeepL.com depuis https://caitlinjohnstone.com/2021/07/06/tyt-jimmy-dore-and-other-notes-from-the-edge-of-the-narrative-matrix/

Radios sur internet: comment choisir

Vous passez vos journées sur votre ordinateur, votre smartphone ou tout autre gadget relié à Internet ? Vous pouvez l’utilisez pour écouter n’importe quelle radio dans le monde de façon simple. J’ai choisi Radio-Garden que m’a fait découvrir un article de SebSauvage.

Ce programme est remarquable pour sa simplicité, son absence de vues commerciales et sa facilité d’usage. Vous pointez sur une ville dans le monde et vous choisissez une des radios qui y sont stationnées. D’accord le logiciel est en anglais, mais si peu. C’est vraiment du « pointez-cliquez ».

Sinon, aussi suggéré aussi par SebSauvage, vous avez Radio-browser qui est un petit poil plus ardu mais là, c’est du pur libre garanti, style Wikipedia. Les informations sont plus complètes et permettent notamment de sélectionner un genre de musique, le Blues par exemple (ou le Top50), et de trouver votre bonheur quelque part dans le monde. J’aime cette radio de « blues électrique » par exemple

Deux petits trucs : si vous choisissez une radio dans une langue totalement inconnue de vous, les éventuelles publicités seront incompréhensibles et d’autant moins abrutissantes. Vous pouvez aussi choisir une langue que vous avez envie d’étudier (via un site comme Duolingo), histoire de vous familiariser l’oreille voire de vous entraîner si vous avez suffisamment avancé.

Si vous avez des suggestions pour ces genres de sites, les commentaires vous sont ouverts mais restent filtrés: de publicité ici !

Edit du 9 juillet ’22 : une liste de radios préconisées par SebSauvage est . Si vous en avez d’autres, en précisant leurs spécialités, les commentaires vous sont ouverts.

Ubuntu, Debian, Mint & C°

J’aime bien Linux Ubuntu mais parfois, vraiment…

Sur la version 20.04 LTS, il y avait un p’tit bug dans la procédure d’installation. Pas grave, hein, juste le risque que l’utilisateur doive tout réinstaller s’il ne repère pas que le clavier est parfois dans sa langue et parfois en Anglais, US-88 touches pour être précis. Par exemple au moment où il introduit son futur mot de passe… Problème idiot, simple à contourner mais casse-pieds.

J’avais suivi ce sujet et fait quelques tests simples pour eux, avec rapports et tout : ils l’avaient classé « critique » quand même. En plein confinement, on avait le temps. En octobre, ils avaient (enfin) corrigé la chose.

Pour la version 21.04 sortie le mois dernier, devinez qui est de retour ? 😂

Ce fut la (toute petite) goutte qui fit déborder le vase: j’ai migré vers Mint, avec le bureau Cinnamon habituel près avoir beaucoup hésité devant Debian que je ne recommande pas aux débutants. Avec ceux-là au moins, on peut tester plusieurs interfaces graphiques (Cinnamon, Mate, Lxde, etc…) sans que le système ne perde ses billes. Et l’ensemble est franchement plus réactif qu’Ubuntu encombré par défaut par le lourdingue Gnome 3. Ksss, ksss les trolls 😛

Pendant qu’on parle de Mint, leur forum francophone est vraiment top. Sinon, il y a tellement d’autres distributions.

Et vraiment, vraiment, évitez de tester trop de choses avec Ubuntu, il n’aime pas ça du tout, même s’il reste moins catastrophique que M$-Windoze à ce jeu. Faites-vous plutôt des machines virtuelles: c’est simple et ça évite bien des soucis. Avec au moins 12 ou 16 Gb de RAM, VirtualBox d’Oracle vous fait ça très bien et il devrait être dans les logiciels en option de votre distribution. Avec 8 Gb, pensez plutôt à Xen, ou Qemu qui sont moins gourmands en ressources. Avec 4 Gb de RAM, surtout ne touchez à RIEN tant que ça marche mais sachez que j’admire votre patience… ou votre informaticien 😛

Vos ordinateurs sont (vraiment) sales

A notre époque de Covid19, on parle abondamment de propreté des mains mais les endroits les plus SALES de toute la maison, ce sont indiscutablement les claviers et souris d’ordinateurs, de portables, de gsm, etc… Et les écrans tactiles ! Même si c’est votre microcosme, ce n’est pas la peine de s’installer une boite de Pétri à sous les doigts.

Pensez à frotter fort avec une lingette avec de l’alcool, voire de la javel pour les claviers d’ordinateurs de bureau (je déconseille vraiment la javel sur les portables). Ce n’est pas un luxe mais un indispensable.

Pensez à débrancher les claviers ou à travailler sur un écran vide pour éviter les actions surprises du-dit clavier sur votre ordinateur. Et lavez-vous les mains après usage.

Si vous devez travailler ailleurs que chez vous, il faut bien nettoyer la souris et envelopper le clavier avec du film alimentaire (oui, ça marche) à défaut de le faire nettoyer sérieusement, surtout si vous êtes une personne à risque, c’est-à-dire si vous avez plus de 60 ans ou que vous êtes immuno-déprimés ou simplement atteint d’une autre maladie, déficience ou infection. La co-morbidité, c’est important avec la Covid19.

Les limites du merveilleux fil RSS

C’est quoi un fil RSS ? François Charron fournit à mon sens la meilleure explication. C’est souvent une bonne alternative aux listes de diffusion car vous dégagez ainsi votre boite e-mail d’informations parfois longues qui ne vous sont pas personnellement adressées et/ou qui ne sont pas urgentes. Vous pouvez aussi adopter un lecteur RSS pour suivre vos (trop) nombreux sites d’actualité et d’informations.

Le fil RSS de C.C.E. est actif (là, à gauche) et vous pouvez l’utiliser pour suivre le lien qu’il fournit et venir lire l’information sur le site.

Évitez de lire les articles dans* votre lecteur RSS : ce dernier ne contient PAS (ou très rarement*) les nombreux ajouts et améliorations postérieurs aux premières éditions. Sur ce site, notamment, les articles sont fréquemment mis à jour en ajoutant des liens vers les dernières informations parues dans l’actualité et en modifiant parfois le texte pour en tenir compte. Pour éviter de vous saturer, je ne créée pas un lien RSS à chaque fois.

Quels lecteur RSS ? Je vous conseille Feedbro pour Firefox ou, si vous insistez, Chrome. Il y en a d’autres sous M$-Win ou sous Linux comme sous Android et Apple (pas de lien pour ce dernier : on est là totalement en dehors de ma sphère de compétence).

(*) C’est parfois possible suivant votre configuration