Les délits d’initié restent impunis

Le Filinfo du Soir le mercredi 08.04.2009, 09:05

La justice ne condamne plus les délits d’initié, selon des données recueillies auprès des différents parquets du pays, rapporte le Tijd. Au cours des quatre dernières années, 17 dossiers ont été ouverts pour délits d’initié, à l’encontre de 38 personnes mais aucun n’a abouti à un jugement, selon une enquête effectuée par le ministre de la Justice Stefaan De Clerck (CD&V) auprès des parquets du pays, à la demande du député Vlaams Belang Guy D’Haeseleer. « Le problème c’est que chaque phase coûte un temps précieux : la détection des faits, le signalement à la justice, l’enquête et les suites », explique Jean-Pierre Devuyst, directeur-adjoint du service central des fraudes de la police fédérale. « Il peut facilement se passer quelques années après le déroulement des faits, cela laisse tout le temps aux personnes suspectées de se trouver des motifs à décharge ». L’affaire de délit d’initié concernant les actions Fortis détenues par le ministre des Affaires étrangères (Open Vld) a par contre été traitée très rapidement, tous les moyens ayant été mobilisés pour y parvenir mais c’est une exception.

Si on n’a pas le temps…

Ce soir, un homme rentrait, seul et grognon de sa journée de travail quand, en haut d’un trrrès long escalator en panne, il a dépassé un petit enfant et sa mère. Trop lourd pour qu’elle le prenne dans ses bras, elle essayait doucement de lui faire descendre ce long escalier, tremblante à l’idée d’un faux pas sur ces rebords tranchants. Et l’enfant péniblement, descendait une à la fois ces marches trop hautes pour lui, haletant sous l’effort.

L’homme s’est arrêté, s’est tourné vers la mère, demandant du regard et y voyant un acquiescement, doucement, il a proposé sa main à l’enfant avec un sourire. Celui-ci l’a prise et, ensemble, ils ont descendu l’interminable escalator arrêté. A mi-chemin, il a demandé à l’enfant: « Veux-tu que je te porte ? » « Non » a répondu l’enfant. « Vous avez le temps ? » a demandé la mère. Il a répondu d’un regard attendri. Ils ont repris, toujours ensemble et au rythme de l’enfant, le reste du trajet.

Arrivés sain et sauf en bas, il a lâché la main de l’enfant, lui a fait un sourire pendant que celui-ci se tournait vers sa mère. Il a salué la mère et sans attendre des remerciements dont il ne sentait pas la nécessité, il est parti sur son chemin avec une grande chaleur dans le coeur, heureux de la confiance de la mère et de l’enfant tout en se disant : « si on n’a pas de temps pour un enfant, on a du temps pour quoi ? »

La constitution du Hamas ne reconnait pas Israël

« Ce sont des bêtes marchant sur deux pattes », non daté. « Il n’y a pas semblable chose (…), ils n’ont jamais existé. » (15 juin 1969). « (Les) écraser (…), comme des sauterelles », non daté.  Dans le New York Times : « Lorsque nous aurons colonisé le pays, tout ce que (ils) seront capables de faire sera de détaler tout autour comme des cafards drogués dans une bouteille », avril 1998 soit bien après les accords d’Oslo. Et ça continue comme ça pendant une page dans ce florilège rassemblé par Rachid BRAHMI pour Le Grand Soir. Ah oui, bien sûr, ce sont des extrémistes qui parlent comme ça de leurs ennemis: un chef d’état-major, un président fondateur de l’état, quelques premiers ministres… tous israéliens. Mais la constitution du Hamas ne reconnait pas Israël.

La constitution du Likhoud, elle déclare: « Les communautés juives de Judée, Samarie et Gaza sont la réalisation des valeurs sionistes. La colonisation du pays est l’expression claire du droit irréfutable du peuple juif sur la Terre d’Israël et constitue un atout important dans la défense des intérêts vitaux de l’État d’Israël. Le Likoud continuera de renforcer et de développer ces communautés et il empêchera leur déracinement » et plus loin  « Le gouvernement d’Israël rejette catégoriquement l’établissement d’un État arabe palestinien à l’ouest du Jourdain. Les Palestiniens peuvent mener leur vie librement dans le cadre d’une autonomie mais pas en tant qu’Etat indépendant et souverain. Ainsi par exemple, en matière d’affaires étrangères, de sécurité, d’immigration et d’écologie, leur activité sera limitée pour se conformer aux impératifs de l’existence d’Israël, de sa sécurité et de ses besoins nationaux ». Mais la constitution du Hamas ne reconnait pas Israël.

« Du fait de « la tension existant… entre la définition de l’État d’Israël comme État juif et sa proclamation d’un engagement à une égalité citoyenne, Israël a marqué des réserves à l’égard d’un certain nombre de clauses de conventions internationales en matière de droits de l’homme », extrait du Livre de la Citoyenneté édité par le Ministère de l’Enseignement (israelien). En clair, ça veut dire: pas d’égalité entre juifs et non-juifs. On savait déjà que ce n’était pas une réalité, voici que c’est intégré à l’idéologie officielle. Mais la constitution du Hamas ne reconnait pas Israël.

« Benyamin Nétanyahou et Avigdor Liberman ont mené une campagne sur le dos des Arabes israéliens. Ces derniers forment environ 20 % de la population. » Avigdor Lieberman en rajoute : « Puisque les Palestiniens ont l’audace de demander le droit au retour, il doit aussi y avoir un droit d’expulsion ». Sur la situation des arabes en Eretz Israel, Jean Bricmont vous explique ça bien mieux que moi. Mais la constitution du Hamas ne reconnait pas Israël.

« Plus de 70 % de la population israélienne justifie les attaques militaires à Gaza dans lesquelles sont morts plus de 1300 palestiniens, dont 90% de civils selon les organisations humanitaires ». A contrario, « 400 ONG  ont déposé plainte devant la Cour Pénale Internationale de La Haye le 22 janvier pour crime de guerre et crime contre l’humanité. » dit le blog ‘Les actualités du droit« . Le même qui rappelle que « l’Autorité Palestinienne, dans le cadre d’un consensus politique – fort rare – a donné compétence à la Cour Pénale Internationale pour enquêter sur les territoires palestiniens, dont Gaza, et ce depuis 2002″ Mais la constitution du Hamas ne reconnait pas Israël.

Quand à la façon de faire taire toute voix discordante, ce post d’Article 11 et Plume de Presse en parlent mieux que moi, nombreux exemples (français) à l’appui. Plus sérieusement, si vous voulez savoir ce qu’est le Hamas, allez jeter un coup d’œil par exemple sur cet article du Centre Tricontinental ou celui paru chez Michel Collon. Mais ni constitution, ni la loi, ni la classe politique, ni la quasi-unanimité de la population israélienne ne reconnaissent la Palestine  :-/

Le G8 en bateau

Selon Comaguer, que vous pouvez lire là, le prochain G8 se passera sur un bateau, le Fantasia, histoire de garder les manifestants à distance. C’est bien, hein, des dirigeants qui ont tellement peur de leurs peuples qu’ils doivent s’isoler en mer pour se réunir. S’ils pouvaient y rester.

Notez qu’après nous avoir mené en bateau avec leurs promesses, il est normal que les dirigeants du G8 finissent par se réunir dessus. Et si le « Fantasia » coulait comme les précédents nommés « Bienfaits de la mondialisation » et « Main invisible du marché », j’aurais du mal à faire couler une larme. Al Quaïda ne pourrait pas nous rendre ce service ? Ah non, j’oubliais, il y a leurs parrains à bord 🙁

Pour passer le temps

Désolé pour mes gentils visiteurs mais le coordinateur des lieux est sur le flanc: grippe sévère. Même plus capable de lire un texte un peu complexe. Et encore moins de réfléchir. On se revoit milieu de semaine prochaine.

Pour vous faire patienter, si vous cliquez sur le lien, vous trouverez un site plein de films catastrophes à alibis scientifiques. C’est distrayant comme des films hollywoodiens et un poil plus crédible. C’est en français et certains sortent de la BBC, ce qui est une garantie de qualité si pas de sérieux… normalement 🙂

Trop de sérieux nuit

Pour rompre avec la morosité ambiante, je vous propose quelques sites qui devraient amener un peu de soleil dans ce ciel pluvieux

D’abord viedemerde.fr vous rapporte quelques situations qui ont amené leurs protagonistes à proclamer « quelle vie de merde », mais vous pouvez donner votre avis, si vous parvenez à vous arrêter de rire.

Bashfr.org vous familiarisera avec les messages que vos têtes blondes échangent avec les têtes blondes des autres parents. Pour ceux qui ont conservé un peu d’esprit ado ou qui fréquentent un peu les chat, c’est un bon moment garanti.

Enfin les habitués des forums et autres sites de discussions se régaleront avec trollsvelus.fr. Ils démarrent seulement mais font déjà très fort.

Torture

Ben oui, disons le mot: TORTURE. Voilà qui est gai et réjouissant pour ce temps de Noël ou de Hanoukah, si vous êtes de ce bord, voire de fête du Solstice si vous sous sentez l’envie d’en revenir aux sources. Bon, c’est pas la bonne période mais l’actualité a ses raisons que le coeur ignore.

Car il faut bien dire que ce qui se passe en Irak, comme cela c’était déjà passé en Amérique Latine sous la houlette des dictateurs issus de la sinistre « Ecole des Amériques », comme au Viet-Nam avant, ne sont pas des accidents isolés mais une politique voulue, définie et acceptée par les criminels de guerres qui vont très partiellement quitter le pouvoir US le 20 janvier prochain.

Alors quelques articles sur ce qui se passe. D’abord, « Le rôle des soldates, au-delà du discours égalitaire » sur l’utilisation des femmes comme bourreaux. Et ses implications. Par Coco Fusco.

Ensuite, un article sur un jeune homme, agé de 15 ans quand il est arrêté pour « terrorisme ». En gros, on l’accuse d’avoir balancé une grenade sur des soldats dans un pays en guerre. Outre qu’il n’est pas prouvé que c’est lui qui a lancé l’objet, je ne vois pas bien où est le terrorisme là-dedans mais apparement ses bourreaux non plus puisqu’ils l’ont torturé pour le savoir.

Je ne vous fait pas le lien sur l’abominable article sur ce commercant torturé par les « libérateurs » de son pays, torturé jusqu’à en devenir fou, ça passe mal sur la bûche de Noel. Mais vous pouvez retrouver l’info sur n’importe quel moteur de recherche ou en me le demandant gentiment.

En guise de conclusion, je vous propose ce délicieux article qui démontre par l’absurde que les USA sont pleinement conscient de ce qu’ils ont fait. Et qu’ils s’en auto-absolvent, point. Circulez, y’a plus rien à voir. Jusqu’au jour où ils recommenceront. Demain, par exemple.

Notez que je ne doute pas un instant qu’ils n’aient des dignes confrères dans ces vilaines actions mais il se trouve que eux, ils sont dans le monde où je vis. Ils le font, même. Et ils se mêlent de donner des leçons de morale aux autres, ce qu’il ne faut pas faire quand on n’a pas le nez propre.

Mise à jour: voici une interview sur un grand média mainstream où Dick Cheney reconnait explicitement avoir autorisé la torture.

La crise a aussi du bon :-D

La crise financière fait apparaître en France une catégorie de « nouveaux pauvres » : « nos permanents ont vu arriver à quatre reprises, en octobre, des cadres ou chefs d’entreprises avec leur 4X4, leur cravate et qui n’ont plus les moyens de se nourrir » dit le président du Secours Populaire.

4X4 et Populaire, quelle juxtaposition 😉

Bien sûr, l’info sur les pauvres patrons qui auparavant vous roulaient desssus avec leur 4X4 et leur libéralisme débridé est répercutée par Libération, journal qui en faisait autant. Je n’ai pas besoin de vous rappeller leur soutien à l’opération de marketing néo-libéral des années ’90 « Vive la Crise » avec le support d’Yves Montand à 600.00 FF. Justement, le Monde Diplomatique en fait le triste bilan.

Gloire au grrrand président français.

En signe de dévotion à la gloire du grrrand président français, je me propose de créer un T-shirt reprenant au moins une de ses citations les plus mémorables.

Que pensez-vous de « Casse-toi, pov’con » ? Ou peut-être « Descend si t’es un homme » ? Notez que comme il y a deux faces, on peut envisager les deux.

Ils seront disponibles prochainement sur souscription à envoyer à johndoev_at_no-log_point_org. Le prix sera communiqué dès que le nombre de souscriptions permettra de faire une évaluation, et on serrera les budgets. Le but est de permettre mêmes aux plus humbles des vrais patriotes de marquer leur soutien à la pensée unique du grrrand guide de la spiritualité française.

Les envois se feront sous pli discret pour éviter la réprobation des titulaires de la pensée unique qui envahissent nos femmes et nos campagnes en plus du petit écran.

En complément, je vous propose aussi le T-shirt « je suis un terroriste du 11 novembre ». Même prix, même condtions.