Bonnes et mauvaises nouvelles

Un exemple des résultats de l’Olivier à Bruxelles: 5.000 logements étaient promis pour cette législature. 211 ont été réellement construits. Chez les riches, La Libre reconnait « Les banques savaient pour les subprimes et n’ont rien fait », ils ne sont pas les seuls à le dire, ça n’empêche pas qu’on continue de les arroser de notre argent grâce notamment à des commissions (européennes) où ils sont à la fois les conseilleurs et les bénéficiaires. Plus loin de nous, c’est pire encore: une moisson de suicides raconte la seule issue de dizaines de milliers de paysans indiens (160.000 en 10 ans). Et disons-le clairement “La croissance verte est un leurre” (oui, je sais la mise en page de ce site est pitoyable mais en cherchant bien vous trouverez le texte)

Evidemment, il y a aussi des bonnes nouvelles: le Financial Times découvre que les paradis fiscaux sont une des causes de notre crise actuelle (comment ça, ils enfoncent une porte ouverte ?),  des fonctionnaires belges montent un site contre un ministre trop autoritaire, leurs homolgues français dénoncent les tripatouillages de statistiques qu’on les oblige à faireà Chicago la lutte syndicale a payé,

Il y a aussi des cas mitigés comme cet article sur le piège afghano-pakistanais dans lequel se précipite Obama voire les franches utopies et les contre utopies engendrant un désordre dont le résultat s’appelle « prison a gogo« . Et oui, c’est en anglais. Enfin, Dieudonné est rejeté par les mouvements de solidarité avec la Palestine, comme d’ailleurs par les Indigènes de la République. Pour paraphraser Henri Goldman, je suis d’accord avec 80% de ce qu’il dit mais il puait vraiment sur les 20 % restants et son alliance avec des fachos et anti-sémites notoires dépassaient tous 3 largement et depuis longtemps le tolérable.

Y’a beaucoup mieux que C.C.E. (mis à jour)

C.C.E. ralenti d’abord parce ce que je ne veux plus lui consacrer le temps nécessaire pour approcher les qualités de l’exceptionnel ContreInfo en matière économique et politique. Un exemple de son travail comme le lien ici qui démontre en quelques mots l’inanité de la politique blairiste(autre lien) dont le « socialiste » Di Rupo est la belge copie conforme.

C.C.E ralenti aussi parce qu’en matière géostratégique, militaire et analyse de la politique étrangère des USA, De Defensa est insurpassable et qu’il est inutile d’ajouter au bruit ambiant. Un bon exemple de De Defensa est à trouver dans ce décryptage d’une tentative de désinformation. Le secret de ces deux premiers auteurs : ils lisent abondemment la presse anglo-saxonne et économique, mais pas que. Alors, évidemment, ils sont bien informés même s’ils font de ces articles autre chose que ce que les auteurs originels souhaitaient dire 🙂

Autres sites de TRES bonne qualité : Article XI est un des deux sites qui montent actuellement. Par exemple, ne ratez pas «Si l’Europe sociale est imaginable, ce n’est pas sur les bases de l’Union Européenne.» L’autre, encore plus méconnu, est WTK41, c’est un tort, comme l’oubli du combat fantassin (voir à ce sujet Les Tontons Flingueurs et l’Afghanistan). Enfin, Le Monde Diplomatique met désormais sur le net certains de ses articles-clés mais surtout, il a des blogs plus diversifiés encore. Et entre eux et leurs commentaires, vous pouvez dire que les sujets sont traités à fond.

D’autres sites ou blogs bien que « typés » sont irremplaçables comme celui de Colette Braeckman sur l’Afrique, Le Grand Soir (marxiste) ou Les mots ont un sens (France). Il y a des  originaux comme celui de Danielle Bleitrach qui trouve le moyen d’être communiste tout en se les mettant à dos et juive tout se bagarrant tant avec les sionistes que nombre d’anti-sionistes. Notez que c’est peut-être ce qui me la rend si sympathique. En tout cas, c’est elle qui publie le plus d’info sur le seul continent porteur d’espoir: l’Amérique Latine. Il y a notamment une publication systématique des articles (traduits) de Fidel Castro qui agrémente sa vieillesse d’articles percutants à souhait. Il y en a qui sont plus « remplaçables » comme mondialistation.ca ou LMSI qui alternent l’excellent et le pire (non, je ne mettrai pas de lien sur un de leurs articles « limite (?) anti-sémite » ou paranoïaque). N’oubliez pas l’Observatoire des Inégalités qui est une source très scientifique.

En matière de portails généralistes, les belges mouvement.be et français rezo.net sont imbattables et leurs revues de presse raisonnablement diversifiées si vous prenez la peine de rechercher dans les liens des articles cités qui, eux, viennent un peu souvent des mêmes endroits. Pour renouveler vos sources, allez voir la liste de partage du Monolecte ou sa liste des sources. Le dernier est une espèce de Google des infos alternatives. Evidemment c’est notablement moins trié que dans les portails classiques, c’est même franchement bordelique dans le dernier cas mais tellement riche… N’oubliez pas non plus le belge Michel Collon qui porte à bout de bras un portail rénové qui recèle des merveilles. Aaliens est plus atypique avec ses différentes méthodes de classement des sélections mais très riche de ce fait.

Si vous cherchez des polémistes, Plume de Presse, CSP , Vive le Feu, Fontenelle, voire le belge Les doigts dans la crise (mais en faisant le tri) sont actuellement mordants à souhait. Il vous faudra chercher un plus pour trouver des blogs situationnistes comme le Tigre qui est encore le seul, ou presque, à vous parler de Coupat, prisonnier politique en France pour avoir peut-être été l’auteur du très situationniste « L’insurrection qui vient« . Si vous ne l’avez pas lu, vous avez tort, encore 😉

Ethique, morale, arf…. :-D

Sous le titre « Géométrie variable » le blog « Les doigts dans la crise » s’interroge sur le battage médiatique qui a accompagné le maladroit voyage récent de quelques parlementaires régionaux.

J’ajouterai à ses réflexions que nombre d’entreprises et d’administrations publiques font la même chose sous les dénominations de séminaires de cadres, incentives (il y a même des sociétés spécialisées dans la création de ceux-ci), etc… sans qu’on ne crie à l’abus de biens sociaux.

Quand la loterie nationale fut « autonomisée » ou quelqu’autre jargon utilisé pour décrire le fait qu’elle a été débarassée de la tutelle des règles administrative, le premier acte de son conseil d’administration fût de se voter un méga-augmentation de salaire, sans déclencher plus qu’un haussement d’épaule.

J’ai le souvenir d’un SPF où le fonctionnaire dirigeant (un copernicien, évidemment) faisait faire ses courses privées par son chauffeur et sur les notes de frais de son administration. Les autres cadres coperniciens étaient plus discrets mais le plafond autorisé de quelques milliers d’€ par personne et par trimestre était atteint ou effleuré par tous à chaque fois.

Dans les sociétés privées, l’abus de biens sociaux est frôlé (« frôlé »: ils ont des juristes pour faire vérifier ça) en permanence par la quasi-totalité du haut management, même en période de licenciements massifs. Et je ne parle pas des seuls parachutes dorés qui ne sont que la partie émergée de l’iceberg.

Alors pourquoi cette fois-ci ? Pourquoi et par qui le buzz a-t-il été lancé et pourquoi a-t-il pris ? Peut-être l’atmosphère de crise peut-être aiguisé la sensibilité de nos citoyens mais j’ai le souvenir d’un récent évènement de grand luxe pour le management d’une Fortis fraichement subventionnée qui n’avait pas causé tant de réactions, même si la presse en avait (un peu) parlé. Ben, si on en a tant parlé, c’est peut-être à cause de ça.

Les délits d’initié restent impunis

Le Filinfo du Soir le mercredi 08.04.2009, 09:05

La justice ne condamne plus les délits d’initié, selon des données recueillies auprès des différents parquets du pays, rapporte le Tijd. Au cours des quatre dernières années, 17 dossiers ont été ouverts pour délits d’initié, à l’encontre de 38 personnes mais aucun n’a abouti à un jugement, selon une enquête effectuée par le ministre de la Justice Stefaan De Clerck (CD&V) auprès des parquets du pays, à la demande du député Vlaams Belang Guy D’Haeseleer. « Le problème c’est que chaque phase coûte un temps précieux : la détection des faits, le signalement à la justice, l’enquête et les suites », explique Jean-Pierre Devuyst, directeur-adjoint du service central des fraudes de la police fédérale. « Il peut facilement se passer quelques années après le déroulement des faits, cela laisse tout le temps aux personnes suspectées de se trouver des motifs à décharge ». L’affaire de délit d’initié concernant les actions Fortis détenues par le ministre des Affaires étrangères (Open Vld) a par contre été traitée très rapidement, tous les moyens ayant été mobilisés pour y parvenir mais c’est une exception.

La lâcheté et le silence

Pour une certaine gauche juive, l’identité juive s’est construite sur le refus d’accepter la Shoah comme seule identité possible. Ils se sont tournés vers Israel comme refuge, image valorisante et rassurante de la condition juive. Aujourd’hui cette gauche sioniste est déchirée entre l’illusion et l’horrible réalité: son idéal est devenu le dernier état colonial d’origine (principalement) européenne.

Alors, il leur reste trois voies, aussi absurdes les unes que les autres:

– l’autisme qui engendre une panique permanente et renforce cet autisme. Car la moindre critique entame aisément cet équilibre fragile qui repose sur un déni du réel que tout rappelle.

– le support de “l’occident laic” (Pologne incluse ?) face au “péril” de l’islamisme. Comme si depuis 1919, les morts n’ont pas toujours été à 1.000 arabo-musulmans pour un “blanc”. Comme si Israel et les USA (et le reste de l’Otan) n’avaient soutenu, défendu, financé partout les religieux pour contrer le “commmunisme athée” de l’OLP ou de l’Afghanistan. Comme si l’islamisme avait plus de morts innocents sur la conscience que le c(h)rétinisme anglo-saxon, tant à l’échelle du siècle que des 8 dernières années.

– l’accusation sans fondement: “la gauche ne voit que les quelques morts à Gaza et se tait face à tous les autres massacres. C’est de l’anti-sémitisme caché”. Ah bon, la gauche ne s’est pas impliquée dans la lutte républicaine nord-irlandaise, même qu’elle soutenait déjà les “terroristes” de l’IRA au nom des 5 (cinq, pas mille) morts du “Bloody Sunday” ? Ah bon, la gauche n’a jamais dénoncé le colonialisme ? Ah bon, la gauche (y compris juive) n’a pas lutté contre le racisme anti-noirs aux USA ou en Afrique du Sud ? Ah bon, la gauche n’a jamais critiqué le massacre des indiens dans les amériques par les colons chrétiens d’Angleterre et d’Espagne (et plus si affinités) ? Ah bon, la gauche n’a pas manifesté contre Pinochet et ses émules ? Ah bon, la gauche ne s’est jamais engagée dans la résistance (parfois gesticulante, certes) à toutes les oppressions, en y laissant force morts (parfois de ridicule,certes) et assassinés ? Non, tous ces combats ont été menés et gagnés par Raymond Aron et Albert Camus ;-)

– et le plus absurde: le soutien au nom de la Shoah. Comme si cette horreur était radicalement différente de toutes celles qui l’ont précédée, suivie ou accompagnée. Pour en citer quelques’unes: le belge Leopold II a (fait) tuer 50 % de la population congolaise, la colonisation des amériques a tué 60 à 100 % de la population locale, l’Algérie Française (1 ou 2 millions de morts?) et tous les autres colonialismes, les marches de la mort pour les Arméniens turcs (assassinés par un pouvoir… laïc !), les froides tueries de Chinois lors de l’occupation japonaise, les slaves et tziganes par les nazis, etc….

Si toutes les survivants des génocides réclamaient un pays ethniquement pur, je crains qu’il ne ne nous faille bien plus qu’une 2e terre. Et si en plus, ils en tiraient argument pour ne pas respecter les lois de la guerre, alors, il faudrait souhaiter qu’on en revienne à l’âge de la pierre pour ne pas voir exploser notre verte boule.

Ceci posé, ne vous méprenez pas sur ma position: si l’existence des juifs, comme de tout groupe, était menacée, je n’hésiterai pas à prendre les armes, celles que je sais et que j’ose manier. Ce ne sont pas celles de la guerre. Mais je ne critiquerai jamais ceux qui ont le courage de prendre ce chemin. Même si c’est de la folie, car il y a pire que la folie: il y a la lâcheté et le silence.

Je remonte dans le texte, pour que ne le ratiez pas, le commentaire qui vient de m’être envoyé car je pense qu’il comble un manque dans ce que j’ai écrit:

« Il y a encore une autre figure… celle qui refuse de hurler avec les loups et qui sans nier l’inacceptable soutient désespérément toutes les initiatives porteuses d’espoir, de dialogue, d’humanité… Bref qui recherche simplement un peu de lumière dans un monde de brute …
Naïf peut-être …. mais j’assume ».

Le consulat belge qui ne payait pas son loyer

Voilà un beau conte de Noël: la belle histoire d’un locataire qui va peut-être se retrouver à la rue pour défaut de paiement.

Ce n’est pas que les caisses de l’Etat belge soient vides ni que le Consul a détourné l’argent du loyer. Non, c’est simplement une histoire ubuesque et presque drôle qui illustre en quelques lignes la situation des palestiniens en Israël au travers des mésaventures de la représentation belge dans ce pays.

Ce teasing sera-t-il suffisant pour faire cliquer sur ce lien ?

Halte au génocide de l’économie

Trouvé dans les commentaires du Soir: entraver la circulation d’un train c’est « une tentative délibérée de nuire au fonctionnement de la société ». Comme je vous le dis 😀

A ce tarif, frauder le fisc devrait a fortiori être considéré comme du terrorisme, ne parlons pas des grèves, des manifestations, des hedges funds (1), des patrons qui pratiquent le chantage à l’externalisation ou à la délocalisation, de la fraude sociale qui devraient être assimilés à des crimes contre l’humanité, au moins. Et la mondialisation devrait être vue comme l’antéchrist.

En-dehors de ce commentaire délirant, je vous encourage vivement à lire cette carte blanche intitulée « La Fabrique du Terrorisme » qui rappelle fortement l’appel doit je vous avait parlé dans cet article-.

J’ai trouvé la référence de cet article sur mouvements.be qui comme beaucoups d’autres portails tel que Rezo.net, référence aussi l’article de Eric Hazan: « Regardez ce qui se passe en Grèce: c’est de ça qu’ils ont peur« . Et si vous ne savez pas ce qui se passe en Grèce, allez voir CSP qui vous en dira trois mots avec son énergie coutumière.

Egalement référencé partout, cet article des « Mots Ont Un Sens (mais finalement on s’en fout) » qui rapporte que « Subprimes: Fannie et Freddie connaissaient les risques« . Et si d’avoir plongé sciemment le monde dans la crise économique la plus grave des 100 dernières années, c’est pas du terrorisme tel que l’entend le monsieur cité plus haut, on se demande bien ce qui en est. En tout cas pas les écolos de Tarnac ni probablement les « islamistes » récemment arrêtés en Belgique et certainement pas Bahar Kimyongür. Ou alors, moi aussi… et vous, pour m’avoir lu 😀

————————————————————–

(1) l’article référencé là est en anglais mais si vous ne devez en lire qu’un, lisez celui-.

Un mauvais souvenir (bis)

Je vous avais déjà parlé de la shoah tzigane dans un article précécédent mais je n’avais pas cité de sources sur la réalité de ce enième génocide nazi. Voila un article de la LDH Toulon, des gens très actifs qui ont notamment démontré que Dati raconte n’importe quoi en matière de criminalité enfantine.

Ce sont les mêmes qui ont publié ce  rappel de Stefan Zweig de ce que « Avant 1914, la terre avait appartenu à tous les hommes. Chacun allait où il voulait et y demeurait aussi longtemps qu’il lui plaisait ». Eh oui, comme l’a souligné l’autre soir Mattéo Alalouf à l’Université Populaire, le droit de circuler librement est le plus ancien des droits de l’homme. Il remonte à la plus haute antiquité et même avant. Comme on le voit, nos libertés ont bien « progressé » depuis.

Et on remet ça !

Alors comme ça, le comité belge de soutien aux inculpés du 11 novembre est suspect  au point que les outils de travail de ses membres peuvent être saisis ?

C’est donc sans détour, mais non sans déplorer une fois de plus que le ridicule ne tue pas, que Cocyec affiche clairement son soutien aux refuznik de l’ordre nouveau et à aux victimes de cette farce médiatico-policière maintenant belge en plus d’être française.

Et gratuitement, une photo du logement de Tarnac (France), après le passage des chaussettes à clous. Notez que comme il n’y avait pas d’ordinateurs, ils n’ont pas pu être « accidentellement » cassés comme lors d’autres perquisitions dont Cocyec a déjà parlé. Et comme ils n’étaient pas célèbres ni journalistes, personne n’a publié le récit de leurs premières heures entre les douces mains des pandores qui ont probablement été largement pires que celles-ci qui sont déjà gratinées et commentées pour vous par un avocat français de renom: Me Eolas.

La guerre au terrorisme est une bonne idée

Note liminaire: vous pouvez lire cet article sans cliquer sur les liens dont il est truffé mais, plus encore que d’habitude, outre que vous rateriez une bonne tranche de rigolade, notamment avec Obama, vous passeriez complètement à côté de son propos.

Non mais, c’est vrai quoi ! Il est urgent de mettre au pas ces ultra-gauchistes qui se croient tout permis et on va montrer combien ils sont dangereux. D’abord, on va se trouver des leaders bien charismatiques, comme Obama ou le petit Nicolas. Ensuite on va reprendre en main les médias. Puis on va habituer les futurs adultes à l’omniprésence de la police.

Et puis on va faire taire tout ces gens qui vous parlent d’autre chose que de publicité et d’argent.  Récemment, le sinistre de la défonce (1) belge a parlé de la même manière que le petit Nicolas : les blogs, c’est dangereux (2), et bientôt ce le sera pour les blogs eux-mêmes, non mais.

Et puis surtout, on va raconter n’importe quoi sur la crise, au lieu d’écouter des gens qui ont souvent eu raison dans le passé, comme Celente. Mais ça, comme disait Kipling, c’est une autre histoire.

——————————————

(1) si vous ne saisissez par l’allusion, tapez « De Crem New York » sur un moteur de recherche et vous saurez tout sur la soirée un peu arrosée du ministre qui a causé  le licenciement d’une serveuse blogueuse.