Quelques sources testées comme raisonnablement fiables sur l’Ukraine en anglais et parfois en français.

Le problème majeur du journalisme francophone européenne et surtout française, c’est que ses locuteurs et même les journalistes sont rarement polyglottes ou même bilingue. Faute de ces capacités, leur seule et unique source pour la France, la Belgique et la Suisse est la détestable AFP (ultra-gouvernementale et réactionnaire) qui ne rapporte en supplémen que les articles les plus Otan-compatibles des agences anglo-saxonnes. De plus en plus rarement, faute d’argent, il y a aussi de rares envoyés spéciaux. Face à cette marée confortée par des médias audio-visuels et écrits aux mains de milliardaires, émettre une voix différente est très, voire trop, risqué pour la majorité des médias. La censure qui s’étend de l’Allemagne au Royaume-Uni en passant par la France et un paquet d’excités à l’Est ne sécurise pas non plus cette parole qui relève désormais de la dissidence.

Pour nous, il existe des solutions pour traduire les nombreux articles voire les sites les plus courants ou les plus spécialisés vers un français plus ou moins compréhensible. Des contre-sens ne sont pas à exclure sauf à utiliser le remarquable Deepl.com qui est hélas payant au-delà de 2-3 paragraphes à la fois.

Pour Firefox que je ne saurais trop recommander pour se balader sur internet, je pense plus spécialement aux add-on tel que Google Traduction malgré son manque de confidentialité à l’égard de Google (le « G » de « GAFAM »).

Si cette extension ne vous convient pas, il en existe 3-4 autres répertoriées chez Firefox

Pour Chrome, ce doit être semblable même si le problème de vie privée y est encore amplifié : voulez-vous vraiment que votre employeur, votre banque, vos assurance puissent être au courant de vos lectures ? Certains européens ont déjà payé cher cette négligence. Ils sont encore rares, certes mais ils ont probablement servi de cas-tests pour vérifier si les tribunaux et la CEDH allaient suivre cette répression politique. Et la réponse est généralement OUI, hélas, au moins pour vos employeurs. Au travail, utilisez impérativement un VPN (voir ci-dessous) si vous voulez lire en toue sécurité (de votre emploi) les sites qu’il faut bien qualifier désormais de dissidents.

N.B.: Les anglais (UK) sont totalement et parfois anti-démocratiquement (les visiteurs réguliers du site le savent) anti-russes et anti-socialistes depuis le XIXe Siècle. Même l’ex-travailliste Guardian est aujourd’hui devenu anti-Corbyn, pro-Israelien, pro-USA et anti-syndicats de combat

Aux USA, les Démocrates US sont pro-Biden qui est lui-même pro-guerre systématiquement depuis son entrée dans les législatures US il y a une quarantaine d’années : il est même « néo-conservateur » en matière de politique étrangère. Les « néo-conservateurs », proches de l’industrie de l’armement, sont ceux qui ont organisé toutes les guerres des USA depuis les Clinton, inclus. Indifféremment Républicains ou Démocrates, leur pivot est Robert Kagan, un nom à retenir. Nous allons donc aller vers les Républicains aux USA, tant qu’ils sont dans l’opposition au Président en fonction, et ailleurs, chercher les penseurs libres.

Notez qu’un site renseigné ici n’est pas une garantie que sa qualité sera la même dans un an ou sur un autre sujet ou région. Pas plus des écrits saints: ils trompent comme tout un chacun (sauf le PCC). Ce sont souvent des personnes plus ou moins isolées qui travaillent pour « celles du pape » ou « celle de la cerise » et vienne d’horizons très différents voir extrêmes et opposés. En conclusion, les sites à consulter en anglais sur l’Ukraine exclusivement et actuellement peuvent être les suivants.

Simplicius The Thinker Un Républicain US qui sait de quoi il parle en matière militaire. Traite principalement des questions de fond avec de bonnes documentations. Complet au point d’être parfois verbeux mais de plus en plus précieux depuis la mi-2022. A suivre.

A Son of the New American Revolution : Un ancien de la CIA. Ses sources les plus profondément renseignées sont ses ex-alter-ego de l’Agence: des gens du terrain et cadres moyens, il y adjoint la presse anglophone. Trumpiste en politique intérieure USA mais remarquable sur la Russie , quoiqu’en baisse de qualité depuis 2-3 mois. Lui et ses sources apportent une preuve de plus que la CIA est un très bon outil, très riche et efficace, hélas depuis toujours dans des mains dévoyées, pour dire le moins 😠 Souvenons-nous des déclaration du dissident de la CIA dans l’excellent film « JFK » d’Oliver Stone, c’était parole d’évangile comme nous l’avons constaté depuis (Chili, etc…).

N.B.: puisqu’on parle d’elle, il est peut-être utile de retenir que la CIA est nulle sur les pays asiatiques et surtout arabes, (Palestine incluse ?) : ils ne parlent pas ou peu la langue locale et sont chrétiens (à la différence des Russes qui travaillent avec des musulmans en interne). Il y a aussi que sa hiérarchie est « politique » donc raconte fréquemment n’importe quoi en fonction du vent du moment, contrairement à ses opérateurs de terrain qui en sont d’autant plus motivé à s’autonomiser de leur direction. Les pays arabes sont a contrario le point fort de la 3e proposition est « Moon of Alabama » ainsi nommé en référence à la chanson homonyme de Bertolt Brecht.

Moon of Alabama : Le site est animé par un ex-militaire allemand, « b », vraiment très bien renseigné sur les pays musulmans à jusqu’en janvier 2022. Par exemple, avant même les agences de presse occidentales, il a été le premier à donner une explication générale raisonnable et avérée ainsi que des éléments précis sur l’explosion du stock d’engrais dans le port de Beyrouth (Liban). A contrario, la première année du conflit en Ukraine, il a raconté à peu près n’importe quoi. J’en ai déduit que sa source principale avait pu longtemps être le remarquable service de Renseignement Militaire Russe (GRU) : ils parlent la langue arabe, eux, et pratiquent parfois la même religion que leurs cibles, Iran inclus. Cela expliquerait aussi sa perte de fiabilité : le GRU l’aurait intoxiqué sans pitié dès que l’information a concerné de manière critique la Russie. En 2023, il a progressivement reconquis sa fiabilité mais souffre parfois de ses anciens travers pro-Russes dans ses analyses qu’il vaut du coup mieux recouper avec d’autres.

Jacques Baud est aussi un ex-pro du renseignement mais de haut niveau. Ancien patron du renseignement militaire Suisse auprès du Grand État-major inter-armes. Il a ensuite fait carrière à l’ONU en « résolutions de conflits ». Il a pris sa retraite et repris sa liberté de parole. Peu d’articles, tous exceptionnels mais dispersés sur la toile, fréquemment référencé sur ce site. Il est surtout reconnu pour ses livres (EN FRANÇAIS) de très haut niveau sur la Russie et le conflit en Ukraine. Il est très discret sur ce qu’il ne maîtrise pas, mais redoutable et infatigable homme de recherches comme de dossiers où il est alors imbattable. Le maître-espion dans toute sa splendeur neutraliste.

Big Serge Thoughts Expert en histoire militaire et stratégie, probablement Républicain. Il lui arrive de parler du conflit Ukrainien, toujours de manière argumentée et fiable… comme un historien qui avance ses hypothèses raisonnées sur le terrain solide que se créé un (très) bon professionnel.

Censuré en Europe : RT.com, en anglais (un proxy actuel) ou mieux en Espagnol, la version la plus progressiste. La version française est à fuir : c’est la chasse gardée du FN/RN et autres racistes. Dans toutes les langues, un VPN y est recommandé voire obligatoire, vu la censure (parfois) en vigueru. Le VPN le plus confidentiel est Mullvad (en français !), « recommandé par toutes les grandes marques de lessive » 😉 Le moins cher est NordVPN mais son marketing est intrusif, agressif et irrespectueux. Et son indépendance à l’égard des services US est discutable si pas douteuse.

Quelques chouchous des publications dissidentes francophones (mais d’aucune publication généraliste en français) sont 2-3 journalistes Indiens. Souci : s’ils font des états des lieux souvent remarquablement précis, leurs analyses et prédictions relèvent trop souvent de vœux pieux, parfois gravement à coté de la plaque. A lire donc avec beaucoup de précautions et de connaissances du terrain ou en complément d’autres lectures. Liens sur demande via les commentaires.

La presse de la gôche (sic) européenne (The Guardian, El Païs, etc….) comme celle des gauchos & écolos sont quasi-tous complètement intoxiqués par la propagande US : à 95%, il font double emploi avec la propagande des journalistes « officiels » surtout ceux de médias audio-visuels européens, le faux tampon « alternatif » en plus. Ils sont toutefois tous très utiles pour prévoir dans quel sens le vent va tourner dans les jours ou les semaines à venir chez les marionnettistes de Zelenski (alias « Zé »)

Pour l’instant, l’humeur émise par les politiques comme cette presse pro-Otan est à la défaite, comme d’ailleurs celle des soldats de Za. Tous poussent les Ukrainiens aux concessions qu’ils n’envisageaient même pas cet automne, tous ensemble aveuglés par leur propre propagande 😂 Les premiers sont encore anti-Zalzuny (alias « Za »), le chef de l’armée ukrainienne, appuyé par ses troupes, et premier opposant à Zé en cas d’élections présidentielles. Tous sont surtout pro-Zé mais il est très possible que ça ne dure pas vu le passif de ce prévaricateur cocaïnomane : les offensives ratées de cet été comme la gifle des élections refusées avec une loi « votée » à l’appui. En plus il est le porte-drapeau de l’intransigeance. Le tout forme un tiercé perdant. Ils sont à observer impérativement pour prévoir jusqu’où iront les concessions occidentales et donc ukrainiennes, pour obtenir la paix.

N.B.: Il est très peu probable que la Russie accepte un simple cessez-le-feu. Seule une paix draconienne, genre « Vae Victis » (comme le dît Brennus) leur garantira, comme à l’Europe de l’Ouest, une tranquillité durable de ce côté. En Finlande et autres Pays Baltes, c’est une toute autre histoire. De son côté, l’actuel président des USA et ses marionnettistes néo-conservateurs plaident pour un conflit continué plus ou moins dormant : ils sont loin, ne risquent rien et vendent leurs armes avec des bénéfices plantureux puisque l’industrie européenne est en panne d’essence. En primes ils neutralisent la Russie (?) et ruinent l’Europe, en ce compris la locomotive allemande (!). Tout bénef’ pour eux. Largement une perte pour nous mais nos hommes (tel Michel le Belge, Joschka Fischer) & femmes (telles Ursula von machin, Annalena Baerbock) politiques sont si obéissants au « roi-dollar » et autres valises pleines.

En conclusion pessimiste : ces 22 derniers mois, les (extrêmes-)droites européenne et USA ont fréquemment été les moins « va-t’en-guerre » dans l’OTAN que la gôche (surtout allemande et française), écolo et l’Establishment néo-libéral (PS, etc…). Je crains le pire aux élections de 2024-2025, comme déjà aux Pays-Bas et à l’Est, peut-être bientôt aux USA (Trump), en Autriche et France comme ailleurs : une récession économique de moins en moins camouflable dans les manipulations statistiques et (largement) plus de 230 milliards d’€ gâchés dans une défaite humiliante, c’est un lourd passif à expliquer aux électeurs des 2 côtés de l’Atlantique. Les réactions pourraient nous entraîner au-delà du point de non-retour : dictatures personnelles et guerres de sécessions ? Qui sait ?

Pour l’humour (et les riches), je dirais que si vous pouvez vous procurer un passeport suisse, maltais, chypriote ou même chinois à un prix raisonnable, n’hésitez pas. Prenez les quatre, c’est encore plus sûr. Pour la classe moyenne motivée pensez à un visa de travail russe. Pour les plus pauvres, les écolos ou les communistes modernes, pensez Cuba : pays pauvre mais le plus écologique de la planète, avec des soins de santé gratuits en prime.

Même (et surtout ?) pour les Juifs, j’éliminerais Israël où entre la très violente extrême-droite laïque comme religieuse (encore pire, évidemment) et les réponses induites des Palestiniens à leur politique brutale et aveugle, l’atmosphère risque de devenir rapidement irrespirable. Lisez les dissidents tels Ilan Pappé et pas mal de tribunes du journal Haaretz (en anglais) pour vous en assurer. Le « diasporiste » UJFP vous apprendra de belles aussi.

Les pays riches en matières premières sont à fuir comme la peste : les habitudes prédatrices des occidentaux les rendent instables, violents, corrompus et dictatoriaux.

Les USA sont à fuir également car ils sont de plus en plus clairement au bord du basculement, notamment au sujet d’Israël ce qui l’élimine pour les Juifs car les bavures et généralisation ne sont pas exclues dans ce pays passé directement de l’inculture à la décadence. Le raidissement de plus en plus absurde et violent voire dément des autorités civiles et des entreprises en matière de droits individuels est un signe très clair que la situation et la jeunesse, commencent à leur échapper. Il est peu probable que cette course aux extrêmes, démarrée pour d’autres raisons bien plus profondes (incluant l’appauvrissement grave et irréversible de la population travailleuse et pauvre [ce n’est pas exclusif], les manipulations des GAFAM+X, Trump-le-psychopathe, la dichotomie béante entre CNN/Fox et la réalité, Biden-le-fou-de-guerre gâteux, le Russiagate), s’arrête facilement, ni même ne s’exonère d’une violence plus ou moins généralisée.

Les mercenaires à l’horreur dans l’Empire

Leur défaite prochaine en Ukraine permettra une fois encore aux USA d’agrandir leur parc de mercenaires, tous pires les uns que les autres mais tous disponibles, moyennant finances, pour détruire les pays gouvernés par trop civils ou trop préoccupés du bien-être de leur citoyens aux yeux de ces modernes adorateurs de Mammon pour les maîtres et de BaalHammon pour les exécutants, ces dieux jumeaux assoiffés d’argent et de sang innocent.

Ils commencèrent jadis avec l’enrôlement parfois très officiels des échappés du nazisme tel Gehlen* et ses réseaux de collabos plus ou moins pro-nazis en Europe de l’Est ou ses congénères bruns qui servirent de conseillers militaires dans toute l’Amérique Latine de l’Argentine ou au Chili. Ils furent suivis par les Cubains anti-castristes. S’y ajoutèrent leurs mercenaires frustrés de massacres plus ou moins racistes par la fin de la guerre au Vietnam et les ex-« Affreux » des guerres de décolonisations d’Afrique : Congo et Algérie, notamment.

Les fous de dieux** à leurs images, inspirés par les idéologies musulmanes les plus barbares et sanglantes issues notamment d’Arabie Saoudite, furent une riche addition qui commençât en Afghanistan avec les réseaux Al-Qaïda (qui se retournèrent [?] brièvement contre leur maître) puis dans les pays ramenés du fait de la violence impériale au rang de simples territoires disputés par les seigneurs de la guerre : Irak, Syrie, Libye pour ne nommer que quelques Arabes. Le retour à des gouvernement civils dans les régimes militaires d’Amérique apportât aussi son lot de bourreaux impitoyables issus des salles de torture et des brigades de la mort, notamment du Nicaragua et prochainement de Colombie, qui sait.

Elles s’augmentent désormais à chaque nouvelle guerre impériale avec leur flot d’appauvris, d’enragés, rendus fous par les violences sanglantes et insensées qui accompagnent les guerres modernes depuis près d’un siècle. Le flot désormais inépuisable de suicidés et de malades mentaux (PTSD) parmi leurs propres soldats attestent de la démence de plus en plus démesurée des formes modernes des conflits menés par l’occident désormais retourné à la barbarie des Empires finissants.

Rien ne manque à leur tableau de chasse désormais classique : les meurtres de leurs propres dirigeants insuffisamment sanguinaires à leur goût tel JFK, Olof Palme. Les coups d’État en douce au RoyaumeUni (2011 et 2018) les coupes de pouces en faveur des pires comme en Australie, tous téléguidés par leur nomenklatura et ses séides plus ou moins secrets. Les mêmes que l’on retrouve derrières les attentats sanglants dans l’Italie des années de plomb, l’Allemagne de la RAF ou des « vols pour tuer » des réseaux Gladio en Belgique.

A ces fascistes facilement factieux*** qui manipulent ces dingues, les populations au bord de l’effondrement économique en viennent à préférer des réactionnaires**** de plus ou moins bon ton. Du brillant Poutine en Russie au détestable et raciste Zemmour en France en passant par l’apprenti dictateur Viktor Orban en Hongrie. Il y a aussi les dictateurs généralement laïcs des anciennes colonies, en fonction, renversés ou tués tel Kadhafi et Hafez El Assad & C° mais ils sont vraiment vieux jeu.

Tous ceux-là nous promett(ai)ent de nous protéger des rapines de l’argent fou et tiennent parfois parole. Pas toujours, vraiment pas toujours pour qui se souvient de certains nationaux-socialistes germains, de Pétain suivi de sa clique et des pillages monstrueux organisés, notamment en Amérique Latine et au Nord, par ces prometteurs de beau jour et profiteurs effrénés du présent. Deux proverbes de la sagesse populaire pour les personnes tentées : si « l’argent est un bon serviteur mais un mauvais maître », il y a aussi « le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument ».

——————————————————————————————-

Mise à jour du 21/06 : Un mercenaire et criminel avéré raconte ses crimes au service de la CIA dans son livre « Black Ops : The Life of a CIA Shadow Warrior« . C’est encore pire que ce vous pouvez imaginer et hélas en totale adéquation avec les propos de cet article.

(*) Le lien est en allemand car il n’y a que dans cette langue que le passé de ce fidèle nazi passé à la CIA est exposé. Il est bien blanchi par le discours mainstream et par Wikipedia qui y prouve une fois de plus son inféodation politique. Merci deepl.

(**) La différence entre un athée et un croyant de la vrai foi c’est que le premier ne croit à aucun des 60.000 dieux issus de l’imagination humaine et l’autre ne croit absolument pas à 59.999 d’entre eux.

(***) Ça claque, non ?

(****) Pour qui a suivi les élections présidentiels en France il est difficile de nier que l’appareil médiatique de l’Etat néo-libéral et des milliardaires a offert un boulevard à Micron et à son faire-valoir zemmourien pendant qu’elle écrasait de son mépris Mélenchon, pourtant bien inoffensif social-démocrate.

Assange: viol ou manipulation ?

Sauf si vous avez passé les 3 derniers mois sous une pierre, vous savez que Wikileaks est en train de remuer profondément tant Internet que le monde des médias (si vous ne cliquez que sur UN lien dans cet article c’est celui ci) mais aussi que Julian Assange, son porte-parole, est poursuivi pour viol par la justice suédoise.

Plus récente est l’information que l’une des plaignantes travaille vraisemblablement pour la CIA. C’est ce qu’affirment trois sources indépendantes, l’une venant d’un site cubain originellement en espagnol, de même que le commentaire joint à cet article suisse. Et la 3e est ici la traduction française d’un blog d’un collaborateur de ConterPunch dont voici l‘original en anglais.

En France, Arrêt sur Image (ASI) fait un relevé critique des arguments pro et contra de la thèse du lien avec la CIA. En mettant au jour qui sont les « pro » et les « anti »,ASI renforce, peut-être sans s’en rendre compte, la thèse de la manipulation dans la mesure où il rapporte que le soutien des médias anti-castristes de Miami. Milieu dont on connait tant les liens avec les CIA que les détestables méthodes (terrorisme, mafia, trafic d’influence, trucage d’élection, etc…). Venant d’eux, c’est un soutien comparable à celui d’une une corde qui soutient son pendu.

Manipulation dans la manipulation, les avocats d’Assange craignent qu’en réalité l’accusation ne soit destiné qu’a préparer l’expulsion de leur client vers les USA où le gouvernement est très impatient de le faire taire. Les fausses accusations pour emprisonner voire condamner à mort les opposants y sont souvent dénoncés dans la presse alternative et parfois même repris dans les médias « mainstream ».

Ceci dit, ce genre de procédé n’est pas du tout une spécialité US: voyez la Colombie ou même la France: l’affaire des Irlandais de Vincennes ressemble étrangement à celle plus récente de Tarnac où les inculpés se débattent depuis plus d’un an contre une accusation complètement farfelue mais qui a désorganisé tout leur groupe en leur interdisant de se rencontrer, soi-disant pour éviter une « collusion des témoignages ». Cette interdiction étant aussi absurde et inutile que les DRM ou le blocage de la zone européenne de Bruxelles les jours de sommet des chefs d’état: ça ne gène que les honnêtes gens. Pour les autres c’est une passoire. Mais là, il va falloir me croire sur parole: même si c’est aisé à trouver, linker un moyen de fraude d’utiliser pleinement ce qu’on a payé ou expliquer comment réussir un attentat (non, il n’y a pas de lien) est vraisemblablement interdit par l’une ou l’autre loi locale ou/et par l’éthique du maître des lieux 😀

Le néo-libéralisme tue. Chez nous aussi !

Nous avons tous entendu parler des victimes de l’idéologie communisto-stalinienne comme de celles du pillage organisé du Tiers-monde et de l’écrasement de tous les pays qui faisaient mine de résister aux diktats des pays industrialisés.  Ce que beaucoup d’entre nous soupçonnaient, sans pouvoir en apporter une preuve scientifique, c’est que l’idéologie inégalitaire érigée en dogme par les tenants du (néo-)libéralisme fait aussi son lot de victimes aussi dans ces mêmes pays pillards.

Selon une première compilation réalisée faite par les Universités US de Harvard et japonaise de Yamanashi des 28 études les plus significatives réalisées et publiées dans le monde entier, compilation publiée dans le British Medical Journalle nombre de décès dus aux disparités excessives de revenu dans les 30 pays considérés comme les plus industrialisés s’élève à 1,4 millions par an.

Je rappelle qu’il y a près de 200 pays dans le monde, majoritairement soumis aux dogmes inégalitaires, souvent de manière plus brutale encore. On peut donc imaginer les chiffres totaux  🙁

Pour vous aider tant à comprendre qu’a extrapoler ces chiffres, voici quelques éléments que j’ai trouvés particulièrement significatifs dans l’article de Rue89 qui vous donne, en français, un aperçu de cette étude avec pas mal de précision, malgré un titre totalement erroné (mais je vous rappelle une fois encore que les titres sont réalisés par la direction du journal, pas par le journaliste)

« Il y a deux façons d’appréhender l’impact de l’inégalité, notamment sur la santé publique, donc sur les décès prématurés.

  • si la richesse est mal distribuée, les pauvres sont trop pauvres, donc leur santé est déficiente. Un système qui fait monter les revenus de tous réduit la pauvreté réelle, donc la mauvaise santé, et alors on se fiche du niveau d’inégalité.C’est la situation actuelle en Chine : le niveau d’inégalité augmente rapidement, mais, simultanément, des centaines de millions de Chinois sortent de la pauvreté.
  • quelle que soit la quantité de richesse distribuée, le simple fait d’une trop forte inégalité dégrade la santé publique -tenez vous bien- de toutes les strates sociales. Cette seconde approche, dite « contextuelle », validée par cette étude, est plus lourde de sens.

L’explication contextuelle soutient que l’inégalité est en soi un facteur de division et de corrosion sociale ». Ce que l’intertitre siuvant résume aussi brutalement qu’approximativement par « Inégalités = violence, racket, filles-mères, incarcérations… »

Un petit manque dans l’article de Rue89 :  il parle abondamment de « l’indice Gini » mais sans donner l’explication de ce qu’est ce coefficient. J’ai fait une rapide recherche pour vous, dont voici un résultat :
– Le coefficient de Gini est une mesure du degré d’inégalité de la distribution des revenus dans une société donnée, développée par le statisticien italien Corrado Gini.
– Le coefficient de Gini est un nombre variant de 0 à 1, où 0 signifie l’égalité parfaite (tout le monde a le même revenu) et 1 signifie l’inégalité totale (une personne a tout le revenu, les autres n’ont rien).
La source et plus d’informations ici

Vous trouverez aussi un commentaire au vitriol de cette étude chez CSP dont je ne saurai trop vous conseiller la lecture quotidienne pour vous revigorer votre envie de faire changer le monde où nous vivons.

En conclusion, nous pourrions dire qu’il est indispensable que désormais l’indice que nous, socialistes, devont chercher à améliorer est le coefficient de Gini comme les autres indices de bien-être sociaux et non le PIB, le PNB et autres FMIseries dont l’obsession concerne bien plus l’enrichissement de quelques’un que le bien-être de tous. Cela pourrait nous mettre d’accord avec les écologistes de gauche. Et à nous différencier tant d' »Europe Ecologie » de Daniel Cohn-Bendit et Isabelle Durant que des partis ou courants  « socialistes » blairistes où nagent aussi bien Michel Daerden et Elio Di Rupo (Belgique) que Ségolène Royal ou Dominique Strass-Khan (France), tous deux partis néo-libéraux sommairement repeints en vert ou rose.

Pour ceux qui douteraient des conséquences à tirer de cette étude, voici un argument de plus dont vous pouvez trouver les sources à l’OMS, émanation de l’ONU : Cuba, pauvre, écologique et égalitariste, à une mortalité infantile et une espérance de vie meilleures que son voisin US, inégalitaire et enrichi du pillage de ses voisins . Et accessoirement, la petite île connait un taux d’analphabétisme proche de 0 (zéro) alors qu’il approche les 25 % chez son riche voisin. Ne parlons même pas des taux de personnes emprisonnés ou des violations de droits de l’homme: pour le premier, nous savons tous que les USA détiennent le record du monde par habitant et que contrairement à des idées bien diffusées par « la presse qui ment » alias le PPA, en matière de droits de l’homme (et de la femme :-)) le rapport d’Amnesty International classe Cuba bien mieux que le reste du continent américain, USA inclus.

Outre que les pays riches vivent sur la pauvreté, la misère et l’exploitation des autres pays, c

Y’a beaucoup mieux que C.C.E. (mis à jour)

C.C.E. ralenti d’abord parce ce que je ne veux plus lui consacrer le temps nécessaire pour approcher les qualités de l’exceptionnel ContreInfo en matière économique et politique. Un exemple de son travail comme le lien ici qui démontre en quelques mots l’inanité de la politique blairiste(autre lien) dont le « socialiste » Di Rupo est la belge copie conforme.

C.C.E ralenti aussi parce qu’en matière géostratégique, militaire et analyse de la politique étrangère des USA, De Defensa est insurpassable et qu’il est inutile d’ajouter au bruit ambiant. Un bon exemple de De Defensa est à trouver dans ce décryptage d’une tentative de désinformation. Le secret de ces deux premiers auteurs : ils lisent abondemment la presse anglo-saxonne et économique, mais pas que. Alors, évidemment, ils sont bien informés même s’ils font de ces articles autre chose que ce que les auteurs originels souhaitaient dire 🙂

Autres sites de TRES bonne qualité : Article XI est un des deux sites qui montent actuellement. Par exemple, ne ratez pas «Si l’Europe sociale est imaginable, ce n’est pas sur les bases de l’Union Européenne.» L’autre, encore plus méconnu, est WTK41, c’est un tort, comme l’oubli du combat fantassin (voir à ce sujet Les Tontons Flingueurs et l’Afghanistan). Enfin, Le Monde Diplomatique met désormais sur le net certains de ses articles-clés mais surtout, il a des blogs plus diversifiés encore. Et entre eux et leurs commentaires, vous pouvez dire que les sujets sont traités à fond.

D’autres sites ou blogs bien que « typés » sont irremplaçables comme celui de Colette Braeckman sur l’Afrique, Le Grand Soir (marxiste) ou Les mots ont un sens (France). Il y a des  originaux comme celui de Danielle Bleitrach qui trouve le moyen d’être communiste tout en se les mettant à dos et juive tout se bagarrant tant avec les sionistes que nombre d’anti-sionistes. Notez que c’est peut-être ce qui me la rend si sympathique. En tout cas, c’est elle qui publie le plus d’info sur le seul continent porteur d’espoir: l’Amérique Latine. Il y a notamment une publication systématique des articles (traduits) de Fidel Castro qui agrémente sa vieillesse d’articles percutants à souhait. Il y en a qui sont plus « remplaçables » comme mondialistation.ca ou LMSI qui alternent l’excellent et le pire (non, je ne mettrai pas de lien sur un de leurs articles « limite (?) anti-sémite » ou paranoïaque). N’oubliez pas l’Observatoire des Inégalités qui est une source très scientifique.

En matière de portails généralistes, les belges mouvement.be et français rezo.net sont imbattables et leurs revues de presse raisonnablement diversifiées si vous prenez la peine de rechercher dans les liens des articles cités qui, eux, viennent un peu souvent des mêmes endroits. Pour renouveler vos sources, allez voir la liste de partage du Monolecte ou sa liste des sources. Le dernier est une espèce de Google des infos alternatives. Evidemment c’est notablement moins trié que dans les portails classiques, c’est même franchement bordelique dans le dernier cas mais tellement riche… N’oubliez pas non plus le belge Michel Collon qui porte à bout de bras un portail rénové qui recèle des merveilles. Aaliens est plus atypique avec ses différentes méthodes de classement des sélections mais très riche de ce fait.

Si vous cherchez des polémistes, Plume de Presse, CSP , Vive le Feu, Fontenelle, voire le belge Les doigts dans la crise (mais en faisant le tri) sont actuellement mordants à souhait. Il vous faudra chercher un plus pour trouver des blogs situationnistes comme le Tigre qui est encore le seul, ou presque, à vous parler de Coupat, prisonnier politique en France pour avoir peut-être été l’auteur du très situationniste « L’insurrection qui vient« . Si vous ne l’avez pas lu, vous avez tort, encore 😉

Danielle se tait ? Non !

Disparait Reparait aujourd’hui (*)  de la blogosphère une de ses voix les plus puissantes et les plus originales. Chouette cadeau de noel 🙁

Lassée de la bétise, lassée de la méchanceté, lassée de prêcher dans ce qu’elle voit à tort comme un désert, victime de son succès qui lui amenait nombre de mails haineux, Danielle Bleitrach a avait décidé de fermer « Changement de société » alias « soci013 ».

Où d’autre lirons-nous désormais cette traduction de l’intervention de Dick Cheney sur ABC où il reconnaissait explicitement avoir autorisé la torture dont je parlais dans mon article précédent ?

Où d’autre lirons-nous les nombreux articles sur l’amérique latine, là où la gauche devrait aller chercher ses nouveaux modèles après l’échec sanglant de sa gestion du capitalisme ?

Où d’autre lirons-nous les analyses politiques et philosophiques fondamentales, profondes et orginales que nous apportait Danielle ? Sans langue de bois, sans concessions, elle nous apportait un contenu d’une rare profondeur. Evidemment, cette profondeur n’allait pas sans une certaine longueur qui décourageait ceux qui ne consacrent pas plus de 2 minutes à un texte. Ce qui amenait des remarques acerbes de sa part quand quelqu’un prenait la parole en omettant un élément dont elle avait parlé.

Où d’autre lirons-nous la critique féroce de l’exploitation, de l’asservissement ?

Où trouverons-nous encore une voix juive, aussi féroce dans sa critique d’Israel que de l’anti-sémitisme qu’elle a vécu dans son corps et qui a marqué prfondément son esprit.

Ou trouverons-nous encore cette foi dans l’internationalisme socialiste ? Cette analyse marxiste qui avait annoncé la crise et fournit un des rares moyen d’en sortir ?

Ailleurs, difficilement, moins bien. Nul(le) n’est indispensable, certaines voix sont simplement encore plus irremplaçables que d’autres. Danielle est de celles-là. Je pleure.

Elle annonce un livre, je revis et je ne manquerai de vous en faire part 🙂

(*) Mise à jour: Ce matin 1e janvier, Danielle a rouvert son blog 🙂  Du coup J’ai corrigé certains aspects de ce post, dont le titre.

Obamania

Voici quelques’uns des milliers d’articles que j’ai vu passer (et parfois lu) ces derniers jours sur Obama et que j’ai noté comme plus significatifs que quelques milliers d’autres. Franchement, j’hésite à ajouter ma goutte d’eau à cet océan des publications.

Enfin… j’aurai essayé de vous en sélectionner quelques uns qui me paraissaient plus originaux. Il y a là aussi des articles plus tout neufs que je tiens à vous montrer pour que vous puissiez observer l’évolution des pensées à l’égard futur POTUS (1)

« Premiers frémissements » détectés sur DeDefensa le 10 novembre

– Les doigts dans la crise du 7 novembre: « C’est (très) mal parti »

– Le Soir du 7 novembre (aussi): Barack Obama osera-t-il se battre pour imposer le changement qu’il a promis ?

– Le Grand Soir republie un article écrit par un Français de Caracas en octobre et paru originellement chez Michel Collon, Hola, Mister Barack Obama ! Bienvenido ! Mais basta !, . Ce site dernier publie aussi « 13 questions à Mister Obama »

– Courrier international du 28 octobre : Barack Obama, ce « réactionnaire »

(1) POTUS : President Of The Unied States (of america, celà va sans dire). Mais… ces dernières années ? Sous une pierre ?