Il n’y a plus aucun document pouvant prouver

Commençons par une affirmation simple et officielle : 7 mois après qu’ils aient été demandés par ses autorités de surveillance, la Commission affirme qu’il n’y a plus aucun document pouvant prouver que l’achat des vaccins à Pfizer a occasionné une corruption de la présidente de la Commission Européenne qui menât seule les négociations. Tout a été détruit car « sans importance », « c’est l’habitude », « c’est normal » .

De la même manière que la même dirigeante est exonérée de toute poursuite suite à ses agissements comme ministre des Armées Allemandes et pour les mêmes raisons : il n’y a plus aucun document pouvant prouver une corruption dans les achats d’armes opérés sous sa direction et dont elle a mené les négociations. Pour les mêmes raisons.

De la même manière que Ghislaine Maxwell, la complice volontaire de Jeffrey Epstein suicidé en prison, est la seule personne coupable de maquereautage de mineures sans client de l’histoire. Il y a pourtant de nombreuses victimes. De nombreuses (très) jeunes victimes ont été prostituées à des âges et/ou dans des conditions impliquant un délit sinon un crime mais aucun client ni profiteur. La raison est simple : 20 ans après la découverte des faits, il n’y a plus aucun document prouvant prouver la corruption des très riches et puissants clients de Jeffrey Epstein.